Partagez|

Hope Bluefield ~ Be a voice, not an echo ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 23
✘ Côté Coeur : Compliqué
✘ Atys : 1656
✘ Date d'inscription : 17/08/2015

A little more ?





MessageSujet: Hope Bluefield ~ Be a voice, not an echo ♥ Mer 26 Aoû - 18:42

Hope Bluefield





« ✣ Prénom Nom »

Je suis une sorcière. ❤

Ma vie, en bref.
✣ Hope Charlotte
✣ Bluefield
✣ Hopi
✣ 24 février 2007 à Hastings
✣ 19 ans
✣ Hétérosexuelle
✣ Sang-Mêlée
✣ Gryffondor
✣ Epouventard :Essaim d'abeilles
✣ Animal de compagnie : Une chouette nommée Delphes
✣ Patronus : Loup
✣ Médecin
✣ Baguette : Bois de vigne, 24,5cm, souple, contenant une plume blanc rosé d'Hyppogriffe.
✣ Amortentia
✣ Sorcière
✣ Shailene Woodley
[/justify]













Passes ta souris sur l'image !

Tu veux en savoir plus sur moi ? ~ citation.
✣ Ici, placez quelques anecdotes sur votre personnage Wink. Ex turba vero imae sortis et paupertinae in tabernis aliqui pernoctant vinariis, non nulli velariis umbraculorum theatralium latent, quae Campanam imitatus lasciviam Catulus in aedilitate sua suspendit omnium primus; aut pugnaciter aleis certant turpi sono fragosis naribus introrsum reducto spiritu concrepantes; aut quod est studiorum omnium maximum ab ortu lucis ad vesperam sole fatiscunt vel pluviis, per minutias aurigarum equorumque praecipua vel delicta scrutantes.

Paphius quin etiam et Cornelius senatores, ambo venenorum artibus pravis se polluisse confessi, eodem pronuntiante Maximino sunt interfecti. pari sorte etiam procurator monetae extinctus est. Sericum enim et Asbolium supra dictos, quoniam cum hortaretur passim nominare, quos vellent, adiecta religione firmarat, nullum igni vel ferro se puniri iussurum, plumbi validis ictibus interemit. et post hoe flammis Campensem aruspicem dedit, in negotio eius nullo sacramento constrictus.

Excitavit hic ardor milites per municipia plurima, quae isdem conterminant, dispositos et castella, sed quisque serpentes latius pro viribus repellere moliens, nunc globis confertos, aliquotiens et dispersos multitudine superabatur ingenti, quae nata et educata inter editos recurvosque ambitus montium eos ut loca plana persultat et mollia, missilibus obvios eminus lacessens et ululatu truci perterrens.


Prénom / Pseudo.




Derrière l'écran. 
~ citation.
✣ Ce que vous voulez sur vous ! Ex turba vero imae sortis et paupertinae in tabernis aliqui pernoctant vinariis, non nulli velariis umbraculorum theatralium latent, quae Campanam imitatus lasciviam Catulus in aedilitate sua suspendit omnium primus; aut pugnaciter aleis certant turpi sono fragosis naribus introrsum reducto spiritu concrepantes; aut quod est studiorum omnium maximum ab ortu lucis ad vesperam sole fatiscunt vel pluviis, per minutias aurigarum equorumque praecipua vel delicta scrutantes.


Dernière édition par Hope Bluefield le Dim 29 Nov - 23:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 23
✘ Côté Coeur : Compliqué
✘ Atys : 1656
✘ Date d'inscription : 17/08/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Hope Bluefield ~ Be a voice, not an echo ♥ Mer 26 Aoû - 18:43



My Story




The Beginging. ~ The laughter of a child is the light of the home.


Tout a commencé une belle nuit où l’hiver battait son plein. Il neigeait lorsqu’une belle femme accoucha dans l’hôpital Ste-Mangouste le 24 février 2007, un temps merveilleux pour mettre au monde un enfant. Le prénom de la fille, car c’en était apparemment une, ne fut pas difficile à choisir. Ce bébé était un don du ciel pour les parents qui eurent un réel problème à faire un enfant, il représentait pour eux l'espoir d’avoir une vie plus saine et plus posée. Ils l’appelèrent donc Hope Charlotte Bluefield avec comme deuxième prénom, celui de sa défunte grand-mère. L’enfant avait donc tout pour être heureuse ; des parents qui l’aimaient, des tonnes de jouets, une belle maison, et trois ans plus tard un petit frère avec qui elle devint très proche.

Arrivant vers 9 ans, elle commença à se poser une abondance de questions. Pourquoi sa mère était une sorcière et son non son père ? Une question intéressante et normale pour la fillette. Ses parents prirent le temps de lui répondre, et avec patience. Ils s’étaient rencontrés lorsqu’ils avaient 17 ans sous le soleil brulant de l’été alors qu’ils s’étaient bousculés dans un parc de Londres. Le jeune homme, mal à l’aise avait engagé la conversation après s’être excusé pour l’avoir renversée. Et de fil en aiguille, ils se retrouvèrent dans un Starbucks à parler, puis dans un autre parce, et dans un restaurant. Les deux adolescents tombèrent amoureux, seulement, la fille avait un secret, un terrible secret : elle était une sorcière et celle-ci avait peur de la réaction de son copain. Le dernier jour des vacances, elle le lui avait révélé avec la boule au ventre, persuadée qu’il allait la prendre pour une folle, après tout, il était un moldu et ne connaissait rien à la magie. Mais, à l’étonnement de la demoiselle, il ne fuit pas et sembla la croire. Une belle histoire d’amour avait commencée et Hope voulait qu’il lui arrive quelque chose de semblable à elle aussi lorsqu’elle serait plus grande.

Grandir dans le monde magique était tout justement magnifique pour la petite fille. Sa mère travaillant dans une papeterie pour sorciers, Hope pouvait donc passer ses après-midis dans les rues du Chemin de traverse, admirant les splendides vitrines et ces sorciers jetant des sorts. La lecture était l’une de ses passions, alors elle passait une grande partie de son temps chez Fleury et Bott, la librairie la plus célèbre du coin, à se renseigner sur tout ce qu’elle pouvait sur ses semblables. Lorsque son frère, Dylan, fut assez grand pour la suivre, il voulut suivre son exemple et faisait tout comme sa grande sœur. Tous deux étaient si proches qu’Hope ne laissait jamais son frère seul et sans protection, de peur qu’il lui arrive malheur.

Néanmoins, malgré la protection excessive d’Hope, Dylan ne put échapper au problème respiratoire qui lui coûta la vie durant une nuit où il manqua d’air. La Bluefield fut effondrée et tomba dans une dépression. Celle-ci n’avait que onze ans, elle était trop jeune pour subir une telle perte. Son petit-frère représentait tout pour la petite fille, elle ne pouvait même pas penser à l’avenir sans lui. Brisée de l’intérieur et ayant perdue le goût de vivre, cette dernière ne ressentait plus aucune envie, quelle qu’elle soit. Ses parents finirent par la sortir de son lit de force afin de l’emmenée sur le Chemin de Traverse, elle devait respirer de l’air frais. C’est sans sourire qu’elle s’y rendit, et qu’elle croisa le chemin de celui qui changerait sa vie et qui allait raviver la flamme dans ses yeux ; Scorpius.


Hogwarts ! ~ There is always a rainbow after the rain.


La faire revivre. Voilà ce que Scorpius avait réussi à faire progressivement. Le petit blond était adorable avec elle, il l’avait écoutée raconter son histoire sans broncher et l’avait réconfortée du mieux qu’il pouvait apparemment déterminé à la sortir de sa dépression. Ils se voyaient sur le Chemin de Traverse, ce qui obligeait donc Hope à sortir de chez elle, pour son plus grand bien. Le retrouver tous les jours était sa petite dose de bonheur, il était devenu son ami, son confident et lui faisait retrouver peu à peu le goût de vivre même si cette perte restait gravée dans la mémoire de la fille. Le fait que Scorpius soit un Malfoy ne dérangeait pas Hope. Elle savait que les membres de cette famille étaient connus pour être d’affreux Serpentards mais Scorpius n’avait rien d’un méchant garçon, il était bien trop gentil avec elle pour avoir un mauvais fond.

Puis vint le jour que la Bluefield attendait le plus : le départ pour Poudlard. Cela faisait tellement longtemps qu’elle attendait de partir pour l’école de sorcellerie qu’elle pensait rêver. Lorsque la lettre envoyée par le professeur McGonagall avait fait son apparition dans le bec du hibou familial, Hope avait sauté partout comme une vraie folle. La jeune sorcière était vraiment excitée à l’idée de rentrer dans cette école et aussi affreusement anxieuse puisqu’elle ne connaissait personne à l’exception de Scorpius qui devait avoir d’autres amis. Mais ce n’était pas tout, celle-ci avait aussi peur de savoir dans quelle maison elle serait affectée. Toutes les générations précédentes de sa famille côté sorcier avaient été à Gryffondor, elle ne voulait pas briser cette ‘tradition’ et devenir le vilain petit canard. C’est donc soucieuse et en même temps heureuse qu’elle entra dans le train de la voie 9¾.

Hope pensait qu’elle allait pouvoir faire le voyage avec Scorpius, mais elle fut prise au dépourvu lorsqu’il la recala, un masque impassible sur le visage. Elle était blessée et surtout ne comprenait pas pourquoi il réagissait comme ça. La tête baissée, elle s’installa dans un autre compartiment. La jeune fille, perdue dans ses pensées finit quand même par comprendre pourquoi le Malfoy l’avait envoyée balader. En effet, la seule explication logique qui se présentait à elle était que son père ne voulait pas qu’il la fréquente. Cela ne changeait tout de même pas le fait qu’elle était affreusement triste de se faire mépriser par son meilleur ami. Elle réussit cependant à se lier d’amitié avec ses compagnons de voyage.

L’arrivée à Poudlard se fit assez tard et le trajet avait été long pour la sorcière mais c’est émerveillée qu’elle se laissa guider à travers le château jusqu’à une porte où le professeur McGonagall leur raconta quelques banalités à savoir sur leur scolarité à Poudlard, des règles à respecter et d’autres trucs de ce genre là qu’Hope écouta attentivement.

La Grande Salle était encore plus belle que dans les livres avec son magnifique plafond sans fin emplit d’un ciel noir accompagné de ses nombreuses étoiles. Les nouveaux élèves étaient, tous sans exception, émerveillés devant la beauté qui s’offrait à eux. Puis vint, un peu trop tôt pour Hope, la distribution des maisons aux nouveaux venus. . Les élèves défilaient pour aller s'installer dans ce siège où le Choixpeau reposait et apprendre dans quelle maison ils appartenaient. Après quelques minutes,  Minerva McGonagall l’appela, et Hope s’avança, les mains tremblantes, et s’assit. Les secondes passèrent pour des minutes dans le cerveau de la Bluefield, et le Choixpeau prit sa décision: Gryffondor. Le soulagement décontracta tous les membres de la jeune fille et c’est toute souriant qu’elle partit vers la table décorée aux couleurs rouge et or.

Les années passèrent et Hope entra petit à petit dans l’adolescence. Elle eut son premier baiser et premier petit-copain en troisième année suivit de sa première peine de cœur en quatrième année. Elle se fit des amis, des ennemis. Scorpius l’ignorant et la méprisant toujours, ce qu’elle avait finit par faire en retour, pour ne pas lui montrer à quel point elle était blessée. Niveau cours, tout allait bien, elle était même plutôt douée dans presque toutes les matières pour la plus grande fierté de ses parents. Elle ne se doutait certainement pas que sa petite vie de sorcière allait être chamboulée au début de sa cinquième année.

Keep smiling. ~ Be different. It's attractive.


Le festin prévu pour la nouvelle année scolaire ne se déroula pas comme l’avait imaginé la sorcière. En effet, c’est par le professeur McGonagall qu’elle apprit que des demi-dieux grecs allaient cohabiter avec eux après avoir perdu leur maison. Hope fut très surprise par cette nouvelle, d’autant plus qu’elle pensait que les dieux n’existaient pas, tout ce qu’elle savait était donc remis en question et il allait falloir qu’elle aille s’informer plus sur la mythologie dès qu’elle en aurait le temps. Nonobstant ceci, elle ne ressentit aucune haine face aux nouveaux arrivants, il était clair que c’était pour la jeune fille une occasion de se faire des amies et d’explorer une autre culture même si à en juger par les murmures de colère autour d’elle, tout le monde n’était pas du même avis. Une nouvelle année commençait à Poudlard, et elle était prête à en profiter.  

Hope, très enthousiaste, commença rapidement à aller à la rencontre des demi-dieux, et sa toute première amie d’entre eux fut Elena, une jeune femme splendide avec un talent fou pour le maniement d’arme. Mais une autre chose la rendait plus heureuse ; Scorpius et elle s’était réconcilié. Tout ça c’était passé dans les escaliers, où la Bluefield l’avait pris à part pour s’expliquer avec lui après qu’ils se soient disputés à Pré-Au-Lard. Hope s’était d’abord inquiétée de ce que le père du Serpentard allait penser, mais apparemment, Scorpius s’en fichait. Alors tout allait bien pour l’adolescente, elle se faisait de nouveaux amis et en plus renouait les liens avec son meilleur ami, elle ne pouvait être plus contente.

Pour Halloween, une fête fut organisée, Hope s’était déguisée en zombie et était très fière de son maquillage qu’elle avait réalisé elle-même. Elle était loin de se douter que cette soirée allait tourner au cauchemar et était en pleine danse lorsque les Nosferatus envahirent la salle. Hope, qui cachait toujours sa baguette dans ses bottines se défendit comme elle le put récoltant dans la bataille une profonde blessure au bras gauche, une cheville cassée et plusieurs entailles sur le corps. La jeune fille ne s’était pas rendu compte qu’elle avait perdu connaissance avant de se réveiller dans une cellule dans les cachots de ce qui devait être le repère des capes violettes. Heureusement pour elle, après ce qui passa pour une éternité auprès de la jeune fille, elle fut libérée par une des prisonnières.

Réussir à ne pas céder à la folie après ce qu’elle avait vécu fut difficile pour Hope mais elle y arriva. Les mois qui suivirent furent flous pour  la jeune fille, bien sûr, elle était consciente de ce qu’il se passait autour d’elle, des flèches de Cupidon qui avaient touchées tout le château, y comprit elle-même si cette aventure fut désastreuse et qu’elle préféra l’oublier.  Mais ce n’était pas tout, il y avait ces disparitions et ces meurtres dans l’école qui lui faisait atrocement peur. Tout le monde se méfiait de tout le monde, l’ambiance était devenue froide et plus personne ne souriait. Heureusement que Scorpius était là pour lui remonter le moral et la faire sourire. Le Malfoy n’avait finalement pas t’en changer que ça depuis tout ce temps, il était toujours adorable et gentil.

Puis un bal est organisé pour détendre cette atmosphère de terreur. Hope y participe avec joie. Elle se fait belle, achète même une belle robe pour l’occasion. Cependant, rien ne se passe comme prévu encore une fois, et une nouvelle attaque à lieu. Les murs du château tremblent et commencent à tomber. Désemparée, la sorcière court vers la sortie tout en cherchant des yeux ses amis et surtout  Scorpius sans le trouver et malheureusement, elle n’atteint pas l’échappatoire. Deux bras enveloppés de violet la retiennent et elle sombre dans l’inconscience.


Captured. ~ There is always Hope



La détresse, Hope sait très bien ce que c’est. Retenue prisonnière comme esclave par les Nosferatus, elle la beaucoup ressentit. Ses corvées ? Nettoyer la forteresse à Tokyo et servir à manger aux capes violettes et aux prisonniers dans les cachots. On peut dire que pour ça elle a eu de la chance, elle aurait pu être à leur place et se faire torturer.

Elle ne pouvait s’enfuir, pas sans lui. Scorpius faisait partie des prisonniers des Nosferatus et devait donc subir les abominations de ceux-ci. Hope le voyait lorsqu’elle lui déposait sa portion aux cachots mais celle-ci avait reçu l’ordre de ne pas lui parler. Un sort renforçait tout cela, un sort lancé par Morgan. En effet, quand elle approchait la cellule du Malfoy et qu’elle tentait de le regarder et de lui faire passer un message, une douleur fulgurante lui vrillait la tête et l’empêchait presque de respirer. Voir Scorpius dans cet état de faiblesse lui brisait le cœur, la Bluefield croyait mourir à chaque fois qu’elle le voyait affalé et dégoulinant de sang dans sa cellule.

Mais la chose la plus horrible fut sans doute de recevoir certains ordre par le père de Scorpius, le même qui osait le torturer, lui son propre fils. Hope savait que Drago ne l’avait jamais aimée et elle le voyait encore plus à ce moment là ; il la méprisait et la giflait pour la moindre raison.

Tout changea un soir où elle croisa Drago revenant des cachots dans les couloirs. Alors, sachant directement la raison de sa présence là-bas, elle prit la direction des sous-sols à toute allure. Arrivée dans la grande pièce froide, celle-ci se fit plus discrète, ne voulant pas faire peur au jeune homme qui se trouvait enfermé plus loin. Hope se dirigea alors vers lui et le vit, là, devant elle, accroché aux barreaux, essayant d'afficher un sourire que ses yeux trompaient. Il souffrait et elle le savait, elle avait toujours su lire en lui comme dans un livre ouvert, il ne pouvait pas prétendre aller bien si il éprouvait le contraire. Une vive douleur se réveilla en elle lorsqu’elle puisa dans ses forces pour lui parler. La Gryffondor dirigea son regard sur le visage du Seprendard et laissa échapper un sanglot. Son Scorpius avait le visage boursouflé, des ecchymoses sur les joues et le menton et ses yeux, bien que se voulant bienveillants et posés trahissaient la tristesse et la souffrance. Puis Hope se leva, attrapa un linge et une bassine d'eau fraîche afin de nettoyer ses blessures. La souffrance ressentit dans son crâne empirait mes elle tentait de la faire taire. Le Malfoy et elle parlèrent beaucoup, échangèrent des paroles aimantes et Scorpius lui fit une révélation. En lui promettant de la libérer, il finit par lui dire qu’il l’aimait. Ces mots produisirent l’effet d’une bombe sur le cœur de la sorcière. Au fond d’elle, Hope espérait depuis longtemps que ce moment arrive mais pas dans de telles circonstances. Elle n’eut cependant pas le temps de lui répondre puisque des pas se firent entendre et qu’elle dû fuir.

Les paroles de Scorpius faisaient échos dans sa tête et elle finit par prendre une décision : elle allait le libérer, et s’enfuir avec lui. Et c’est ce qu’elle fit, non sans difficultés mais Scorpius et elle parvinrent à partir et à briser le sort lancé sur Hope. Trop occupés à fuir, ils ne parlèrent pas de leur sentiments, même si, de son côté, Hope brûlait d’envie de l’embrasser mais n’osait pas le faire.

Après un long voyage, ils arrivèrent à Atlantide, le seul lieu de paix qu’il restait sur Terre. Hope espérait pouvoir enfin se reposer et retrouver le sourire, redevenir heureuse même si ses relations avec Scorpius étaient très complexes…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hope Bluefield ~ Be a voice, not an echo ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hope Bluefield ~ Tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n'abandonne jamais.
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anaklusmos :: Archives :: Memories-