Partagez|

Someone hates you † Maëlys A. Jenkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 17
✘ Côté Coeur : Porté disparu
✘ Atys : 1753
✘ Date d'inscription : 25/10/2015

A little more ?





MessageSujet: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Dim 25 Oct - 23:02

Maëlys A. Jenkins





« ✣ Maëlys A. Jenkins »

Je suis humaine. ❤️

Ma vie, en bref.
✣ Maëlys, Allison
✣ Jenkins
✣ 28 décembre 2007
✣ 23 ans
✣ Bisexuelle
✣ Claustrophobe;
✣ Achluophobe;
✣ Athazagoraphobe et
✣ Haptophobe
✣ Un arc et son carquois
✣ Humain
✣ Chasseuse
✣ Crystal Reed












Passes ta souris sur l'image !

Ne laisse pas le monde changer ton sourire. Laisse ton sourire changer le monde  Cool

Description
→ Niveau physique : Un ange n’est pas descriptible.
( La modestie si je connais? Non, ça se mange? )

→ Niveau caractère:  
- provocatrice et insolente
- persuasive et manipulatrice
- aucune modestie (comme vous avez pu remarquer)
- pessimiste mais peut être encourageante lorsque d’autres sont pessimistes (Tu ne comprends pas? Tu n'es pas le seul rassure toi)
- observatrice et perspicace
- intelligente mais n'exploite pas son potentiel
- possède beaucoup de leadership mais n'a jamais eu à l'utiliser
- extrêmement méfiante envers les autres
- fidèle à la vie à la mort
- rancunière (trop, beaucoup trop)
- ironique et sarcastique


Wolfie





~Derrière l'écran, il y a quelqu'un.  .

✣ J'aime lire et écrire
✣ J'adore PJ  :bril:
✣ Je n'ai ni vu ni lu les HP (Ne me tuez pas  pleure )
✣ La musique est mon ancre  coeur
✣ Philosophe à mes heures   Arrow
✣ Teen Wolf c'est la vie  brille
✣ J'aime les pandas  panda  
✣ Je sais les bases du codage et je graphe du mieux que je peux lorsque l'envie me prend  si si
✣ Je vis au Québec  :pluie:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 17
✘ Côté Coeur : Porté disparu
✘ Atys : 1753
✘ Date d'inscription : 25/10/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Dim 25 Oct - 23:25

The Story Of A Shadow





Chapitre I ~ Elle que les anges avaient oublié.



La petite fille au fond de la salle de classe, celle qui ne parle jamais, qui n’a pas beaucoup d’amis, et dont les parents ne viennent jamais aux spectacles de fin d’année et aux concours de sciences, cette fillette au fond du bus, qui, quand elle grandira, s’enfermera dans un monde imaginaire, écoutant la musique chaque seconde qu’elle ne passe pas à l’école, cette petite fille qui subira les pires injures et les plus grands coups bas mais qui continuera de sourire et de faire confiance aveuglément à ceux qu'elle ne devrait pas. Cette petite fille dont on se sert et qui ne dit jamais rien, cette petite fille, elle souffre. Elle souffre à en mourir. Mais elle ne dira jamais rien, parce que c’est comme ça qu’elle a toujours vécu. Et puis, que pourrait-elle dire? Cette petite fille aimerait pouvoir parler à papa et maman, mais ils n’ont jamais été là pour elle, tous les deux trop, beaucoup trop occupés pour accorder un peu de leur attention à leur fille qu'ils n'ont jamais souhaitée.

Alors elle commença à chercher de l’attention. Elle se bat pour trouver quelqu’un qui la regarde, sans jamais réussir. Elle aimerait qu’on la soutienne, qu’on la comprenne, qu’on lui dise qu’on l’aime, mais elle n’a le droit qu’aux railleries et aux moqueries de tous. D’école en école, elle n’arrive jamais à trouver de vrais repères. Elle s’enfonce dans sa dépression, et on continue à ne pas la voir. Elle prie, elle crie, elle se meurt lentement, mais personne entend sa souffrance. Puis un jour, elle n’en peut plus, elle cherche un moyen de s’en sortir, elle a trop perdu pied, alors elle doit choisir entre trois armes d’autodestructions : la mort, parce que c’est le moyen le plus radical d’en finir, la dépendance, parce que l’alcool et la drogue ça aide à fuir, à oublier, ou bien la comédie, parce que c’est comme ça qu’on fait pour être accepté non ? Les larmes coulent sur ses joues, elle essaye de parler à sa mère, elle essaye de fuir son choix, mais tout l’y ramène.

Alors elle se maquille, elle s’habille autrement, elle affiche un énorme sourire, et une coupe de cheveux trop compliquée pour n’en être qu’une simple coupe. Et cette fois, on la regarde. On fait enfin attention à elle. Et tranquillement , elle s’entoure d’amis. Mais qu’une solution ne suffit pas, sourire, faire semblant et être forte tout cela est dur. Pour l’aider, elle commence petit à petit à aimer l’alcool. La sensation de brûlure lorsqu’elle avale ce que personne de son âge devrait boire, la fait sentir si bien... Et elle en est heureuse. Elle aime être entourée, regardée et surtout admirée.  De soirée en soirée, elle finit par se perdre et totalement oublier ce qu’elle est. Bientôt, elle enchaînera les relations amoureuses sans sentiments et les déceptions. Les soirées où elle se bourre d’alcool s’enchaînent les unes après les autres. Et puis un soir, tout bascule. Elle ne s’y attendait pas, et personne ne s’y attendait. C’était son cinquième ou septième petit ami. Elle avait perdu le compte depuis longtemps. La main posée un peu trop sur sa cuisse, elle le repousse, il refuse de s’éloigner, il insiste, et très vite elle pleure, elle l’implore à l’aide. Il ne l’écoute pas, il poursuit et avant que le pire ne soit commit, s’arrête soudainement. La petite ruelle sombre dans laquelle la voiture était garée s’éclaira. Une flèche pointée sur sa tempe, son petit ami ne s’attarda pas et s’enfuit très rapidement, mais elle, elle ne bougea pas. Tétanisée, elle fixait la jeune fille à la chevelure blonde. Pour la première fois de sa vie, on lui tendit une main pour l’aider à remonter à la surface, et elle n’hésita pas une seconde à la prendre.

Chapitre II~ Si tu ne sais pas où tu vas, souviens toi d'où tu viens


''Retenir son souffle. Ne pas respirer. Je lutterai contre la mort. Mes poumons me donnent l’impression que tout à l’intérieur de moi est en feu. Demandant de l’oxygène auquel je n’ai pas accès, ils font atrocement souffrir. Rassemblant mes dernières ressources d’énergie, je battis des jambes du mieux que je peux en espérant pouvoir atteindre la surface de l’eau qui pourtant est si loin.  Je voudrais crier, hurler ma rage de les voir là à rire du spectacle que je leur donne. Mais je ne peux ouvrir la bouche, je dois me battre seule contre la mort, en silence. Se sentir impuissante est terrible, attendre et espérer que quelqu’un vous sauve sans avoir même la garantie que quelqu’un veuille bien vous secourir.

Mes yeux se fermèrent, installant ainsi chez moi une si grande terreur. Une mort lente et douloureuse, voilà ma fin. On m’oubliera comme on a oublié ceux qui étaient là avant moi. Un pion de moins dans ce monde effréné où notre passage ne dure rien qu’un temps. Je lâchai alors prise, rejoignant la mort que j’ai tant combattu. Je ne pouvais gagner maintenant je le sais. Je ne sentirai plus le soleil briller sur ma peau. Je ne verrai plus les personnes avec qui j’ai passé de si beaux moments. Je n’entendrai plus les oiseaux chanter à mon réveil. Plus jamais, je ne pourrai sourire, rire en gros vivre. Mon dernier souffle quitta mes lèvres. L’eau infiltra mes poumons tel une immense vague. Toute trace de vie avait disparu de mon corps laissant un vide infini."
Ce rêve m’hanta toutes les nuits après leurs aveux.



Je rentrai furtivement chez moi. Je commençai à faire un sac de tout ce qui m'est indispensable comme me l'a dit Athena, ma sauveuse. N'étant pas attachée à la plupart des objets que je possédais, mon sac se composa principalement de vêtements. Prenant une grande respiration bagage en main, j'allai voir mes parents. Je demandai leur attention mais comme à leur habitude, ils se contentèrent de me faire signe d'un geste qu'ils étaient occupés. Motivée par leur geste démontrant indirectement que j'avais raison, je déclarai: ‘’ Je pars ‘’. Levant sa tête en premier, mon père me toisa comme si je venais de parler une langue étrangère. Voyant le silence malaisant se faire de plus en plus étouffant, je fis quelques pas vers la sortie, mais la voix de ma mère m’interpella: ‘’ Maëlys attends. Tu dois savoir la vérité. ‘’ Un frisson me parcourra, à force de ne jamais la savoir, j’avais oublié ce sentiment qu’on ressent lorsqu'il faut y faire face.  Je me retourna faisant face aux deux gens froids qui m’ont élevée. Observant le visage de mon père, il était sans question qu’il était restreint à ce que ma mère parle mais il ne la coupa pas. " Ta mère, enfin ta vraie mère t'a eue à l'âge de 17 ans. Elle était jeune, trop jeune pour avoir un enfant, mais elle n'était pas d'accord. Pour elle, donner la vie ne demandait pas un certain âge. Personne ne comprenait son choix de te garder. Tu es le fruit d'une agression sexuelle, mais elle a voulu tout de même de toi. Elle t'a alors nourrie et élevée pendant 2 ans, jusqu'à cette nuit. Elle avait décidé de recommencer à vivre. C'était une fête où la boisson coulait à flot et où la musique était à son apogée. Elle se déroulait dans un chalet où les plus proches voisins était à des kilomètres. En arrière du chalet, se trouvait le haut d'une falaise surplombant le lac qui s'étendant à l'horizon. Ta mère se retrouva sur le haut de cette falaise, nul ne sait comment. Peut-être en suivant le groupe qui voulait prendre un bain de minuit dans le lac en sautant de la falaise ou elle avait peut-être été attirée par la magnifique vue. Elle s'est retrouvée trop près du bord, on l'a poussé. Elle ne savait pas nager, elle s'est noyée sous les rires des autres. Personne n'a sauté à temps pour la sauver, il était trop tard. " conclua-t-elle les yeux remplis d'émotions. Ses yeux qui habituellement sont pourtant si sévère et sans chaleur brillaient maintenant de regrets et d'amour en repensant à ce souvenir. Cependant, ils restaient secs comme s'ils avaient trop versé d'eau pour une seule personne, contrairement à celui qui s'est fait passer pour son père. Avec ses yeux inondés de larmes, il quitta la pièce.

Un combat sanglant se déroulait en moi propagent ainsi un effroyable sentiment. Une rage qui avec le temps prendrait une ampleur imaginable... Refoulant la panoplie d'émotions que je ressentais, je demanda: " Comment sais-tu tout cela? Et si c’était un stratagème pour que je reste? Que veux-tu que je pense, après toutes ces années d’indifférence je ne sais plus quoi penser. " Comme attaquée par mes propos, celle qui me fessait face essaya de se défendre: " Je dis la vérité. Sache que je ne t’empêche pas de partir, loin de là. Ta mère était ma meilleure amie malgré nos années de différence et ton… mon mari est le frère de ta mère biologique. Je venais tout juste d’avoir 22 ans et ton oncle 24 ans qu’une gamine de 2 ans nous tombaient dans les bras. " Ses paroles me firent l’effet d’un poignard en plein coeur. Je le sentais dans sa voix et je le voyais dans ses yeux. Elle me tenait responsable de tous les malheurs qui étaient présents dans sa vie. Le pire c’est de savoir que dans le fond elle n’a pas complètement tort. Je pris tout mon courage et lui demanda: '' Sais-tu qui est mon père? '' Elle s’avança doucement vers moi et se pensa à mon oreille me chuchotant son identité, comme si c’était interdit de prononcer de son nom à voix haute.

Un bijoux d’une beauté inestimable se présenta devant moi. Mon… mon faux père- oncle - père adoptif qui venait de revenir les yeux secs me fit signe de prendre le collier. " Il était à ta mère. Je n’en veux pas. " déclara t-il simplement mais sa voix trahissait la douleur qu’il ressentait envers la perte de sa soeur. J’aurais aimé entendre une douce parole ou même voir un regard aimant en guise d’adieu de ceux qui sont restés avec moi pendant ces 14 dernières années. Mon souhait ne fut pas réalisé. Je quitta alors cette maison sans regard en arrière pour ne plus jamais y revenir.



Depuis que je sais la vérité, presque chaque nuit ce cauchemard m’hante. Même si j’en aurai sûrement jamais la preuve, je suis convaincue que chaque sensations et émotions que je vis quand je suis dans le rêve, ma mère les a vécus. Comme si sa souffrance était mienne. C’est la seule chose qui me reste d’elle aussi effrayant que ça puisse l’être ça me réconforte car je suis de ce fait proche de celle qui m’a donné la vie. Ce fardeau que je porte secrètement fait que je suis quelqu’un, c’est ma force d’avancer. Ainsi ma première pensée le matin est vers elle, que je tenterai tout pour la venger.



Dernière édition par Maëlys A. Jenkins le Dim 15 Nov - 23:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 17
✘ Côté Coeur : Porté disparu
✘ Atys : 1753
✘ Date d'inscription : 25/10/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Dim 25 Oct - 23:55

Chapitre III ~ La vie ne l'avait pas épargnée, loin de là.


J’étais terrifiée et écroulée en dedans de moi. Je me sentais aussi pire que lors mes rentrées scolaires où je voyais tout le monde se serrer dans leurs bras, riant et s’amusant tandis que moi, je restais seule ne connaissant personne. Seule à espérer que l’année qui vienne ne soit pas un calvaire comme les années précédentes. Tout se déroula à une vitesse phénoménale. Des jeunes approximativement de mon âge courrait, se battait et bougeait beaucoup trop à mon goût. Moi qui ne voulait que m'écraser dans un lit et ne plus en ressortir. Comme si on avait entendu mon voeu on me dirigea vers le bungalow 8. Avant de rentrer, j'aperçus un homme-cheval ce qui me confirma que j'avais grandement besoin de sommeil.

Je me réveilla dérangée par les murmures constants que j'entendais autour de moi. J'ouvris les yeux avant de me rendre compte que j'aurais mieux fait de les laisser fermés. Une dizaine de paires de yeux me fixaient. Mes futures soeurs, mais ça je ne le savais pas encore.

Bien vite, on vînt me voir pour que je prête serment à dame Artémis. Je croyais à peine aux dieux et à tout cela et déjà on me demandait de faire un pacte avec une divinité qui me prendrait sous son aile? Pensaient-elles vraiment que je les croyais? Certaines affirment être âgées de plus que 1000 ans… Je ne comprends pas leur terreur pour les hommes. Et je vois bien qu’elles ressentent la même chose à mon égard. Malgré mon agression où Athéna m’a sauvé, je n’ai pas peur d’eux, je n’ai aucune rancune envers eux. Je m’en veux en fait à moi. Si j’aurais été plus prévoyante, moins naïve j’aurais pu éviter cet incident. C’est ce que je croyais. Mais en fait, depuis ce jour j’étais devenue haptophobe, j’avais peur du contact physique. Theia m’amena chasser. Au début, j’étais restreinte et je me demandais si elle m’avait éloignée du camp dans le but de me tuer et de cacher ma dépouille… Elle me montra comment chasser puis me passa un arc. Au contact de l’arme, quelque chose en moi se transforma mais je ne sus quoi. En revenant, j’étais changée. Je voyais tout d’un nouveau oeil. J’entrai dans les chasseresses profitant de la jeunesse éternelle, me promettant que je ferai tout pour m’intégrer.

Chapitre IIII~ C'est la fin, la fin du début.




Poudlard m'a t-on dit. C'est pour cet endroit que je quitte à nouveau tout. Mes sœurs ont essayé de me convaincre que c'est un endroit merveilleux, que tout ira bien. Mais elles ne peuvent me comprendre. J'ai un mauvais pressentiment quant à cette place. 3 années merveilleuses à perfectionner l'art de la chasse. Sentir ma flèche partir faisant vibrer mes doigts pour atteindre ma cible, me procure un bien fou. Et ça je le dois à Artémis, c'est pour ça que je lui fais tant confiance et que je ne mets pas en doute ses directives. Alors je suivis les autres en essayant de faire taire l'horrible sentiment qui m'habitait.
Un château? Vraiment un château... Je pensais à un camp, où les sorciers monteraient leurs tentes avec leurs baguettes magiques et non un immense manoir. Ce n'est pas la seule surprise qu'on me réserve par contre..

L'entrée dans ce nouveau monde se passait bien, trop bien. Si seulement j'aurais fait quelque chose pour éviter le massacre d'Halloween...

Les capes mauves nous ont envahies, faisant d'innombrables morts et blessés. Je n'y laissa pas la vie mais j'y passai presque. Mais il faut croire que passer 3 ans dans les chasseresses fait que la mort n'est pas super bien accueillie...

Chasser... La seule chose qui me rend tant heureuse. Peu nombreux sont les repas que j'ai partagé avec les sorciers. J'aime mieux attraper mon gibier pour ensuite le manger. Aux abords du château, j'aperçu un lapin.

Il saute, il saute ne se préoccupant de rien. Ayant comme seul but de vivre. S'émerveillant des choses qui l'entourent. Ne s'abaissant pas au niveau de chasseur, ne souhaitant pas s'en prendre au plus faible. Oui, il craint ses nombreux prédateurs mais il ruse pour leur en échapper voulant continuer sa douce vie d'herbivore. Il est né, il saute et il quittera ce monde quand son heure viendra. Son instinct l'aidera à survivre. Le petit lapin que je regarde, quand on y pense me ressemble. Soudainement immobile, il reste à me fixer comme pour m'indiquer de me décider. Mais je ne peux lancer cette flèche meutrière que je pointe vers lui, j'en suis incapable. Je le laissa fuir sachant qu'il continuera à vivre, peut-être avec sa famille ou alors il s'en va rejoignant de ces compagnons, il oubliera ce moment où il a failli y laisser sa vie. Il est plus fort que moi, il est capable de faire ce que je souhaite faire depuis si longtemps. Comme lui j'essaye de survivre avec ce que je peux, comme lui j'aimerais continuer à vivre tranquillement. Mais je ne suis pas capable d'oublier mon passé, le laisser derrière et ensuite l'utiliser pour ne plus répéter la même erreur. Non j'en suis incapable. J'aimerais tellement laisser le passé, mais le passé n'en a pas fini avec moi.

L'annonce de cette nouvelle... Pourquoi le destin est si cruel.

Inspire, expire. Sentir l'air frais rentrer en nous, nous donnant un regain d'énergie. Parcourir des yeux tout ce qui nous entoure en apercevant une multitude de détails qui nous fait encore plus apprécier ce qu'on voit. Le sentiment de liberté nous parcourt, nous procurant des petits frissons de bonheur. Profiter du moment présent sans se soucier de demain ou des jours qui suivront et laisser le passé dans le passé. L'endroit est paisible, tellement qu'un sentiment de légèreté s'installe en nous, fessant place au repos et au calme intérieur. Seuls quelques bruits peu percevables viennent perturber le doux silence présent. Aucun mot ne serait adéquat pour décrire l'ambiance qui règne. C'est ici que je trouve tout ce que je veux. Je trouve le bonheur. Je trouve la paix intérieure. Je me trouve moi. Chacun a son coin de paradis. J'ai le mien, je l'avais trouvé. On me l'a enlevé, on a détruit le camp Jupiter.

Puis on nous fit cadeau d'un cadeau empoissoné...

Ne plus avoir aucun repaire. Ne plus savoir qui on est réellement. Perdre toute once de bon sens. Prendre la jour pour la nuit, penser que le ciel nous tombe sur la tête, avoir des sentiments pour lui pour ensuite vouloir le tuer. La folie m'a acquise pour se loger dans mon esprit. Il hante mon esprit tel un fantôme hante son ancienne demeure.
Un flot d'émotion vient se dans mon coeur quand la flèche qui m'a atteinte s'est logée dans mon épaule Ça a usé toutes mes forces, a fait ressurgir des souvenirs affreux et a surtout fait que je m'oublie. J'étais l'ombre de moi-même. Cette flèche de sentiments partagés me reliait avec une personne où ma relation était déjà compliquée, Fabian...

Le sort de Cupidon levé, la paix avait l'air d'être là pour rester. J'avais tellement tort... Un bal avait été organisé, il se transforma en massacre. Après combats nous étions subjugués par le nombre des ennemis. Je réussis à m'enfuir loin très loin. Mon arôme qui n'est pas celle d'un demi-dieux et mes capacités apprises lors de mon entraînement chez les chasseresses m'aida grandement à survivre. Jusqu'à ce que je découvris MSR... Un endroit où des personnes comme moi avait réussi à survivre et maintenant était en sécurité.

Encore un nouveau départ...

Épilogue ~ I won but i lost my mind


Que je suis ici ou ailleurs. Le camp Jupiter, Poudlard, MSR ou Atlantide... Je pleure, je pleure ma souffrance et celle du monde entier. Je m'isole dans un recoin où personne ne me voit. De retour à la case départ. Seule en manque d'amour et de confiance en soi. Ces changements ont fini par avoir raison de moi, à faire tomber mon masque. Celui qui cachait qu'en réalité je ne suis personne. Alors je me cache à l'abris de ces regards qui semblent remplis de pitié.

Lorsqu'il pleut, j'ai l'impression que le ciel pleure avec moi, qu'il me comprend. Alors je reste dehors dans la pénombre me faisait inonder. J'ai encore cette peur, la peur du noir. Caché en boule dans cette noirceur qui est parfois illuminée par les éclairs, j'ai peur. Mais ça me fait du bien. Ça me rappelle mon humanité. Les évènements de ma pauvre de vie reviennent, je me rappelle des émotions que j'ai ressenti. La fois où mes parents m'ont tout avoué, la première fois que j'ai tiré une flèche, le jour où on est parti pour Atlantide, la fois où qu'on m'a tendu la main. C'est ce que j'ai besoin. Qu'on me tende à nouveau la main, car je ne peux plus me relever seule. Mais partout autour de moi, il y a des gens qui attendent qu'on les aide, je les reconnais parce que c'est comme se reconnaître sois-même. Je ne peux rien faire car j'attends moi-même quelqu'un... Quelqu'un qui ne viendra jamais.


Dernière édition par Maëlys A. Jenkins le Lun 16 Nov - 13:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 55
✘ Côté Coeur : No love, no cry
✘ Atys : 1954
✘ Where I am : In Atlantide
✘ Date d'inscription : 06/08/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Lun 26 Oct - 18:26

Re-bienvenue parmis nous !
J'espère que le nouveau forum te plaît ! brille coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 17
✘ Côté Coeur : Porté disparu
✘ Atys : 1753
✘ Date d'inscription : 25/10/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Mar 27 Oct - 1:21

Coucou coeur

Oui, il est tout mignon :brill:
Par contre, ma fiche fait encore des galipettes de tout côté Arrow
Alors si quelqu'un entend mon appel au secours! ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 38
✘ Côté Coeur : *Vent*
✘ Atys : 1937
✘ Where I am : Quelque part sur l'île
✘ Date d'inscription : 08/08/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Mer 28 Oct - 9:29

Rebienvenue par minou ^^
C'est moi qui vais m'occuper de ta fiche, donc si t'as des questions, hésite pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 17
✘ Côté Coeur : Porté disparu
✘ Atys : 1753
✘ Date d'inscription : 25/10/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Mer 28 Oct - 12:11


Okay parfait merci Smile
À date c'est bien à part le fait que ma fiche illisible vers la fin..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 5
✘ Côté Coeur : Tu n'as pas peur ?
✘ Atys : 1839
✘ Where I am : Pourquoi tiens tu à le savoir ?
✘ Date d'inscription : 28/08/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Mer 28 Oct - 12:24

Bienvenue ♥️
Désolée je ne peux pas t'aider pour ta fiche, pour ma part les codes et moi ça fait 3 Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 38
✘ Côté Coeur : *Vent*
✘ Atys : 1937
✘ Where I am : Quelque part sur l'île
✘ Date d'inscription : 08/08/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Mer 28 Oct - 14:32

Moi non plus malheureusement je vois pas ce qui merdouille (c'est un comble quand même pour un type qui fait des études d'informatique x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 40
✘ Côté Coeur : L'océan est mon seul et unique amour.
✘ Atys : 1892
✘ Where I am : Somewhere only we know.
✘ Date d'inscription : 29/08/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Ven 30 Oct - 10:03

Helllo ! coeur cuteness
Rebienvenue à toi ! Je me suis occupée du petit bug de ta fiche, ça devrait aller maintenant. pompom trois

_________________

I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
©️.mad love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 17
✘ Côté Coeur : Porté disparu
✘ Atys : 1753
✘ Date d'inscription : 25/10/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Lun 9 Nov - 23:27

Je vous bénis brille
Merci beaucoup coeur

J'ai pas pu me co' de toute la semaine alors ma fiche...
Lucas pourrais-je avoir encore un délai ange
S'il te plaît cuteness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 38
✘ Côté Coeur : *Vent*
✘ Atys : 1937
✘ Where I am : Quelque part sur l'île
✘ Date d'inscription : 08/08/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Mar 10 Nov - 18:25

D'accord, mais c'est bien parce que je suis gentil. Sinon pour eviter ce genre de desagrements, garde toujours une copie de ta fiche dispo en hors connexion, comme ca si tu peux pas te co, tu y as toujours acces ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 38
✘ Côté Coeur : *Vent*
✘ Atys : 1937
✘ Where I am : Quelque part sur l'île
✘ Date d'inscription : 08/08/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Ven 20 Nov - 21:31

Je m'excuse d'avoir tardé, mais je t'annonce que tu es validée ^^
Rebienvenue par minou, et je présume que je n'ai pas besoin de te rappeler ce que tu as à faire à présent ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 17
✘ Côté Coeur : Porté disparu
✘ Atys : 1753
✘ Date d'inscription : 25/10/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins Sam 21 Nov - 16:40

Merci Smile
Je m'y mets dès que je peux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Proud to be me.

Want to know who I am ?

A little more ?





MessageSujet: Re: Someone hates you † Maëlys A. Jenkins

Revenir en haut Aller en bas

Someone hates you † Maëlys A. Jenkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dan Jenkins ! [Validée]
» Zak Jenkins [Début]
» JENKINS.
» Riley B. Jenkins ♠ How did you even get my number?
» Such selfish prayers • PV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anaklusmos :: Archives :: Memories-