Partagez|

"On ne se dévoile à soi-même qu'une fois confronté à la vérité". Rachel E. Dare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 10
✘ Côté Coeur : Célibataire
✘ Atys : 1442
✘ Date d'inscription : 24/10/2015

A little more ?





MessageSujet: "On ne se dévoile à soi-même qu'une fois confronté à la vérité". Rachel E. Dare Mer 4 Nov - 21:03

Rachel E. Dare





« ✣ Rachel E. Dare »

Je suis humain(e). ❤
 
Ma vie, en bref.
✣ Rachel Elizabeth
✣ Dare
✣ Rach, l'Oracle, l'aut'e rousse, etc.
✣ 28 Février 2001, Etat-Unis
✣ 29 ans
✣ Hétérosexuelle
✣ Onéirophobie 
✣ Une brosse en plastique bleue, ça compte ?
✣ Institutrice
✣ Humaine anciennement Oracle
✣ Karen Gillan

Passes ta souris sur l'image !
 
Tu veux en savoir plus sur moi ? ~ citation.
✣ Elle était amoureuse de Percy avant de réaliser que son destin n'était pas lié à lui • C'est une grande protectrice de la faune et la flore • Elle n'aime pas se sentir inutile • Ce n'est pas le genre de personne qui se laisse marché sur les pieds • Elle est également très entêtée • C'est une fille assez bizarre et extravagante mais intelligente • Elle a déjà attaqué Cronos avec sa brosse bleu • Elle donne souvent des prénoms à ses objets et aux animaux qu'elle croise • Elle est bien contente d'être devenu Oracle • Elle entretient de mauvaises relations avec son père • Elle trouve cela effrayant de pouvoir lire l'avenir • Elle n'a pas de mal à admettre ce qui peut sembler impossible. • Elle est très curieuse et s'intéresse à tout • Elle sentait vide en perdant ses facultée d'Oracle, mais elle a fini par s'en remettre.


Panda-Sama



 
Derrière l'écran. 
~ Oh my Aslan !
✣ Je m'appelle Chloé, mais sur le net j'utilise le pseudo de Panda-Sama. J'ai 18 ans et j'entame ma deuxième année en fac de Japonais. Voilà pour ma petite vie ! Je passe la plupart de mon temps libre à rp, à lire, regarder des films ou des séries. Je lis surtout de la fantasy, mais lis un peu de tous. Comme je regarde un peu de tous les genres de séries, de films... Et écoute un peu tout et n'importe quoi en musique (A part les 1D... Vous demanderez pourquoi à Noah). Je suis arrivée sur le forum grâce à Elena et je ne la remercierai jamais assez pour ça ! :keur : Oh ! Et... Au cas vous vous poseriez la question... Oui, j'en suis sûre ! Les Whovians vaincront !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 10
✘ Côté Coeur : Célibataire
✘ Atys : 1442
✘ Date d'inscription : 24/10/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: "On ne se dévoile à soi-même qu'une fois confronté à la vérité". Rachel E. Dare Mer 4 Nov - 21:14



My Story



 
La partie saoulante ~ On ne choisit pas sa famille


Je suis née un 28 Février et non, je n'ai pas échapper aux 29 Février à quelques heures près, ce n'était pas une année bissextile. Mon enfance n'a rien de très extraordinaire. Au vu de la fortune de mon père, je n'ai jamais manqué de rien. C'était le parfait cliché de la famille riche : des parents absents, une fille unique qui ne trouve rien de mieux que de ne pas approuver l'entreprise de son père. En même temps qui pourrait cautionner le fait de détruire la nature pour la pourrir encore plus avec des industries ? A part des imbéciles égoïstes qui ne pensent qu'à s'en mettre plein les poches, je ne vois pas trop qui.

Mais que voulez vous ? On ne choisit pas sa famille ! En dehors de mon combat contre l'entreprise de mon père, j'allais à l'école tout simplement. J'avais une vie des plus normale, quelques amis bien sympathiques, même si la majorité des élèves m'évitaient à cause du milieu dont je suis issue et pour mon côté excentrique. Mais je m'en suis toujours de ce que l'on pouvait bien penser de moi. Sinon côté cours, j'avais de bonnes notes et m'en sortait sans aucun problème. Mes professeurs m'appréciaient parce que pour eux je représentais un peu l'élève parfaite qui travaillait et était sage en classe. Enfin tous cela c'était avant ma rencontre avec le turbulent Percy Jackson.

Quand sa devient intéressant ~ On peut choisir son destin.


Un sacré numéro ce petit brun ! Enfin pas si petit que ça. La première fois que j'ai rencontré Percy Jackson, c'était au Barrage Hoover. Il était poursuivit par des sortes de... Guerrier squelette et heureusement que j'étais là, sinon je ne sais pas si il aurait survécût. Rassurez-vous, j'étais moi-même surprise de venir en aide à un inconnu qui avait manqué quelques seconde auparavant de me trancher avec son épée. Par la suite ? Je n'ai plus entendu parler du beau brun. Mais vous vous doutez bien que cette histoire avec lui ne se finit pas là, sinon je ne lui consacrerait pas tout un chapitre.

Et oui, il a fallu que Percy vienne perturber mon quotidien en débarquant dans mon lycée. D'un sens, ce n'était pas plus mal vu mon quotidien. Cependant, il ne fut pas le seul à être arrivé des empousais se sont mêlées à la fête. Ainsi, nous avons du les fuir, nous cacher, puis Percy m'a révélé que les dieux grecques existaient. Comme toute personne sensé, j'étais assez étonné de l'apprendre, mais d'un autre côté, pas tant que ça. J'avais vu tellement de chsoes bizarre qu'il en fallait beaucoup pour me surprendre à présent. Le demi-dieux continua alors et me dit que j'avais une habilitée peu commune pour une humaine : celle de voir à travers la brume. Les problèmes s'enchaînaient et je commençais à m'attacher Percy. Il avait bouleversé toute ma vie, d'ennuyante il l'avait fait devenir animée et pleine de rebondissement. Comment ne pas s'attacher à un gars pareil ? Malheureusement nos chemins on du se séparer, mais je préférait tout de même assurer mes arrières et avant que Percy ne parte, je lui laissai mon numéro de potable. Juste au cas où et en toute innocence ! Je vous le jure !

N'empêche que ce fut bien utile. Quelques temps plus tard, Percy m'appela pour me demander mon aide. En effet, il avait prévu de s'aventurer dans le labyrinthe de dédale et avait besoins d'une Ariane. D'une personne qui pouvait voir à travers la brume. Quelqu'un comme moi quoi ! Et étant donné que l'on ne refuse rien aux beaux yeux de Percy... J'ai accepté de me lancer dans cette aventure. La suite ? Je pense que je n'ai pas réellement besoin de vous la raconter, vous l'avez tous déjà lu ou entendu j'imagine. Surtout ce moment mythique où j'ai lancé ma brosse bleue dans l'oeil de Cronos qui avait fusionner avec Luke pour nous permettre de fuir. Par la suite, Percy a promis de m'appeler et je suis retourné à ma vie d'avant attendant avec impatience un appel du beau brun.

Les jours défilèrent tranquillement, jusqu'à ce qu'enfin je réussisse à obtenir une sortie avec Percy. Mais comme vous le savez bien, avec ce dernier on ne peut pas être tranquille plus d'une minute. Et tout ce passait bien avant qu'on nous interrompte et que Percy se voie forcer de partir en mission. C'est à partir de cet instant que les choses ont commencé à se compliquer pour moi. Je devais partir en vacances avec mes parents, comme le fait chaque famille normale au moment des vacances. Mais j'eus des visions de l'enfances de Luke et également inscrit le nom de Persée en grec anciens sur le sable. Il fallait que je parle de tous ça à Percy. Quelque chose d'important se passait, je le savais. J'ai donc demandé à mon père l'autorisation de rejoindre le demi-dieux. Si il n'était pas tellement d'accord au début, il fini par craquer. Ainsi je suis arrivée en plein milieu d'une bataille et si Annabeth n'avait pas été là, je serais sans doute morte avec un conducteur endormit au volant. Ainsi, je réussi à transmettre mon message "Persée, tu n'es pas le héros" et “Il va se passer quelque chose. Une ruse qui se soldera par une mort.".

Pas la suite, Chiron est venu me voir et je suis partie avec lui. J'eus de nouvelles visions à propos de la bataille qui se déroulait comme quoi seul un enfant de Arès pouvait vaincre le drakon. Et une fois encore je n'ai pas besoins de vous raconter l'issue du combat. Après la bataille, il em semblait impossible de retrouver une vie normale. Je suis ainsi allé à la Colonie des Sang-Mêlés, je sentais que mon destin n'était pas auprès de Percy Jackson, mais il était de devenir l'Oracle de Delphes. J'ai donc accepter ce rôle avec toutes ses contraintes et ses avantages et l'Esprit de Delphes m'a rejoint. Peu de temps après je récitais déjà ma première prophétie :
Sept sang-mêlés devront obéir à leur sort
Sous les flammes ou la tempête, le monde doit tomber
Serment sera tenu en un souffle dernier
Des ennemis viendront en arme devant les portes de la mort


Finalement, je suis partie à l'Institut Clarion, comme le souhaitait mon père et décidait de ne revenir à la colonie que durant les vacances.

La fin du début d'une histoire passionnante. ~ L'histoire ne cesse de ce répéter.


Bien sûr que j'étais là ! J'étais à la Colonie lorsque cette dernière s'est faite attaquée ! J'étais là lorsqu'une sorte de gars en violet avec une brindille dans la main à froidement tué Percy. Comme pour tout le monde j'étais plus que désespérée à l'idée de la mort de grand Héros. Malheureusement nous avions beau vider toutes les larmes de nos petits corps, rien ne le ferait revenir. Cette année j'ai donc fait une exception, tant pis pour mon père et ses désirs. J'étais l'Oracle de la Colonie et après un tel événement, je ne pouvais pas les laisser tomber.

Pensez vous réellement que Chiron se serait rapelé tout seul de l'accord passé avec une vieille école de magie si je n'avais pas eut une visions d'un énorme château et d'une grande salle rempli d'élève portant les couleurs bleue, verte, jaune et rouge ? Ainsi, tout ce qu'il restait de la Colonie était partie pour le Royaume Unis. Et après quelques négociation avec la directrice l'école de Magie, les Sang-mêlées trouvèrent une nouvelle maison dans le magnifique domaine de Poudlard. Mais vous savez comment sont les demi-dieux ? Avec eux il est impossible que tout se passe pour le mieux très longtemps. Puis la menace des mages noirs qui avaient raillé la Colonie de la carte était encore là. Et je n'étais pas non plus à l'abri de l'annonce d'une nouvelle Prophétie. Ainsi l'idée de retourner à l'institut me parraissait totalement absurde. Ma place était ici, à Poudlard. Je le sentais et lorsque je sentais quelque chose c'était souvent un mauvais présage. Ou un bon parfois... Restons un peu optimiste.

Les premières semaines se déroulèrent parfaitement bien. Nous fûmes bien accueillis par les sorciers, et nous vivions même dans une reconstitution de notre chère Colonie se situant dans une salle du château qu'ils nommaient 'La salle sur demande '. Très pratique quand on a autant d'invités. Les premières perturbation finirent tout de même par survenir. En effet, le jour même de Halloween, Poudlard subit une première attaque des mages en violets et pas que des mages... Enfin, passons. Ce fut terrible, les sorcier comme les demi-dieux perdirent beaucoup ce soir là. Moi-même, je me demandai comment j'avais pas pour être toujours en vie.

Les jours qui suivirent parurent étrangement calme. Tout le monde mettait ses bras et ses talents à disposition pour aider les blessés des deux camps. Les demi-dieux Romains nous rejoignirent durant cette période. Apparemment, le Camp de Jupiter aussi était tombé. Mais, les dieux n'avaient pas envie de nous laisser tomber dans le désespoir. Eros lança donc un sort sur tout le château, faisant tomber amoureux les uns des autre chacun de ses habitants. C'est ainsi que j'appris à connaître Loïc Malfoy. Une vrai tête de nœud ce gars là ! Beau gosse, fils de riche, hautain, dragueur à souhait. Il avait tout pour ne pas me plaire. Pourtant, cette expérience fut plus marrante que prévu. J'aimais Loïc de tout mon être et c'était réciproque, cependant nous nous haïssions presque autant. Alors entre se voler des baisers et se faire des sales coups, on ne peut pas dire que nous nous sommes ennuyés.

Le sort est resté jusqu'à Noël et pour tout vous avouer, je n'ai pas vu le temps passé. Cependant, cela me fit bizarre de ne plus aimer Loïc comme avant. Je repris ma petite vie d'Oracle de la Colonie tranquillement. Non sans vouloir rester amie avec mon grand amour d'un mois. Des semaines passèrent avant que je n'annonce une nouvelle prophétie. Grecque, Romain et sorciers s'associant, différentes missions furent misent en place. J'avais vraiment un mauvais pressentiment à propos de ces dernière. Et ce pressentiment me rongeait tellement que j'en faisais des insomnie. Je sortais rarement de ma grotte. Et pourtant un soir, alors que j'avais besoin de prendre l'air, je tombais sur Loïc. Revoir le Serpentard me fit bien plus plaisir que ce que je n'aurais pu le penser. D'une certaine manière, j'avais fini par m'attacher à lui. Mais si cette nuit se déroulait plutôt bien, elle se finit mal. Pensant entendre de drôle de bruit, j'ai entraîné Loïc dans une autre partie du parc où... Où nous découvrîmes la mère de Loïc, pendu à un arbre, morte et un homme qui s'enfuyait. Je n'eus le temps de rien dire que Loïc partait déjà à la poursuite de cet homme.

D'autre meurtre eurent lieu à Poudlard, dont celui de Connor Alatir et Octavian. Si Eros avait réussit à remonter un peu le moral durant un certain temps, la bonne ambiance était tout de suite retombée. L'école de magie était plus triste que jamais. Trop de meurtres sur des périodes trop rapprochées, sans parler de ceux qui ne revenaient pas de leurs quêtes. La direction essaya alors d'égayer un peu les choses en organisant un bal. Même si je n'étais pas trop d'humeur, je trouvais qu'il s'agissait d'une bonne idée alors je luttai contre mon mauvais moral pour m'y rendre. La soirée aurait été merveilleuse si Erik Thorrson, un des demi-dieux envoyé en mission, n'avait pas débarqué pour nous annoncer l'échec que lui et ses camarades on essuyés. Cela remua toute l'école, qui chercha a obtenir d'avantage d'information, cependant, c'est le moment précis que choisirent les hommes violets pour attaquer de nouveau. Et cette fois-ci, ce ne fut pas quelques morts ou quelques blessés qui en résultèrent. C'est Poudlard tout entier qui sombra à son tour.

Une histoire qui se poursuit. ~ L'espoir persiste.


Je ne suis pas une guerrière. Voilà, c'était juste un point que je voulais éclaircir avant de commencer. Je suis arrivée dans la Grande Salle au moment même où la bataille débutait. J'étais dans un sale état... Psychologiquement parlant et voir tout ce... Bazars n'arrangeait rien. Bref, je me suis immédiatement donnée pour mission de faire évacuer les plus jeunes. Tous se passait plutôt bien. Je réussis à esquiver quelques attaques, je m'en prit peut-être une ou deux, mais rien de bien grave. Le château à alors commencer à tomber en ruine. La plupart de ses habitants étaient déjà en fuite. Je fis donc de même sans hésiter. Il fallait être bête pour rester à se battre pour une cause désespérée. Ce combat était perdu d'avance. Je le savais. 

J'ai donc quitté Poudlard, mais je n'étais pas seule. En effet, je pris sous mon aile presque une dizaine de jeune sorciers et demi-dieux que j'avais aider à évacuer quelques minutes plus tôt. Nous aurions pu nous échapper par la forêt. Cependant, j'avais un mauvais pressentiment à son égard. Puis je ne pouvais pas demander à une bande de gamin de 10 à 13 ans de s'aventurer dans un lieu aussi dangereux. Nous réussîmes à rejoindre Pré-au-Lard. Mais ce n'était pas un endroit très... Sécurisé. Nous étions trop près du château. Trop de Nosferatus traînaient dans le coin. 

Ce n'était pas facile tous les jour de gérer tous ce groupe de jeune. Leurs parents leurs manquaient, leurs amis, leurs frères et soeurs aussi... J'avais l'impression d'être une Wendy entourée d'enfants perdus. Mais nous nous soutenions les uns les autres. Souvent, je me disais que je ne pouvais pas les abandonner, qu'ils seraient perdus sans moi. Mais je finit par réaliser que c'était le contraire. J'avais besoin d'eux. Je ne voulais pas être seule. J'avais été seule trop longtemps. 

J'aurais volontiers ramener chacun de ces enfants chez leurs parents. Mais nous manquions de temps et certains... Ben.... Manquaient de parents. Il fallu prendre une décision rapidement. Nous ne pouvions pas errer en Ecosse éternellement avec la peur de se faire rattraper par des Nosferatus à tout moment. Après quelques long mois d'errance, ma décision était prise. Il nous fallait quitter le pays.

Dans un premier temps, nous retrouvâmes l'Angleterre. Mais je ne trouvais pas cette idée plus judicieuse. Nous ne serions en sécurité nulle part sur ce continent. Nous rejoignîmes Portmouth et de là... Je réussit à nous faire prendre à tous le bateau en direction de la France, du port de Le Havre précisément. Le bon point dans tous ça, c'était que les enfants étaient plutôt enthousiaste à l'idée de visiter un autre pays et aussi de prendre le bateau. A force de passer du temps avec eux, j'arrivais presque, moi aussi, à voir le bon côté des choses.

Une fois arrivé au Havre, notre errance repris. Sauf que cette fois, nous pouvions nous permettre de passer plus de temps dans chaque village ou dans chaque ville. Quoique, c'était assez compliqué d'expliquer pour une jeune femme d'une vingtaine d'année se promenais avec une bande de presque une dizaine d'enfants, qui n'avait pas plus de 13 ans. L'idée me vînt alors de me faire passer pour leur institutrice et à tous le monde je racontais qu'on était en voyage scolaire. Ce mensonge laissait les gens un peu dubitatif, mais vu qu'ils se passaient tous de commentaire...

Cela faisait plus d'un an maintenant que nous avions quitté Poudlard. Le temps passe vite lorsqu'on s'amuse. D'accord, ce n'était pas la joie tous les jours. Mais a force de voyager ensemble, nous avions tissé des liens, trouvé des jeux pour passer le temps et presque réussit à oublier tout ce qu'on avait perdus. D'ailleurs, nous n'avions pas perdu tant que ça au final. A force de voyage à travers la France, nous arrivâmes à Bordeaux et plus particulièrement dans une citadelle. Ayant apperçus de la fumé dans ce monument qui était sensé être vide, nous avions décidé de nous y aventurer (si il y avait bien quelque chose que nous partagions tous, c'était la curiosité). C'est ainsi que nous découvrîmes le camps RE.

Sans hésiter, nous nous établîmes à la citadelle. Cela faisait du bien de retrouver une vie en société. Non pas que je n'aimais pas mon petit groupe de gamin mais... Ne pas les avoir en permanence faisait du bien de temps à autre. Cependant, je ne peux pas dire que cela ait été une mauvaise expérience. Au contraire, alors que la citadelle s'organisait, que chacun se trouvait un travail, je choisis celui d'institutrice. Ainsi, je pouvais continuer de passer du temps avec les plus jeunes, leur apporter mon aide et... Et faire en sorte que mes années d'études n'aient pas servit à rien.

Plus le temps passait, plus j'appréciais mon travail et ma nouvelle condition. J'avais une foule d'idée pour mes élèves et je n'avais aucun mal à m'entendre avec tous les autres membres du camps. Le seul événement notable de ces années en France fut mes retrouvailles avec Loïc Malfoy. Dit comme ça, ça semble beau voir même idyllique, mais non. Déjà parce que je venais de me faire agresser par un Norferatus et ensuite, même si Loïc m'avait sauvé, il était loin du jeune Serpentard que j'avais connu. C'était devenu un homme brisé par la vie. Mais il n'y a rien que Rachel Dare ne puisse réparer.  Je tentai donc de lui faire entendre raison, ce qui fut compliqué et... donna naissance à une belle dispute. Le tout ne se termina pas trop mal, mais je ne vais pas m'étendre sur le sujet.

La vie repris encore une fois sont cours. Les messagers allaient entre le notre camps et les deux autres camps de réfugiés de demi-dieux et sorciers. Nos différent dirigeant finirent alors par trouver un moyen de tous nous réunir, certes, ce n'était pas une tâche facile. Cependant, une rumeur sur l'existence d'un citée mythique était parvenue jusqu'à eux. Il ne manquait plus qu'à la trouver. La chance tourna enfin pour les demi-dieux et les sorciers, la citée de l'Atlantide nous tendait les bras et nous allâmes tous nous y installer sans hésiter, en songeant que nous y serions enfin à l'abri de Morgane et ses Nosferatus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 55
✘ Côté Coeur : No love, no cry
✘ Atys : 1612
✘ Where I am : In Atlantide
✘ Date d'inscription : 06/08/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: "On ne se dévoile à soi-même qu'une fois confronté à la vérité". Rachel E. Dare Jeu 5 Nov - 8:07

Bienvenue de nouveau parmis nous Rachou ! excité brille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 38
✘ Côté Coeur : *Vent*
✘ Atys : 1595
✘ Where I am : Quelque part sur l'île
✘ Date d'inscription : 08/08/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: "On ne se dévoile à soi-même qu'une fois confronté à la vérité". Rachel E. Dare Jeu 5 Nov - 8:52

Rebienvenue Rachou ^^ coeur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 10
✘ Côté Coeur : Célibataire
✘ Atys : 1442
✘ Date d'inscription : 24/10/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: "On ne se dévoile à soi-même qu'une fois confronté à la vérité". Rachel E. Dare Jeu 5 Nov - 17:42

Mercii les enfaaants !! coeur Ca fait du bien d'être de retour =D !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Proud to be me.

Want to know who I am ?
✘ Messages : 55
✘ Côté Coeur : No love, no cry
✘ Atys : 1612
✘ Where I am : In Atlantide
✘ Date d'inscription : 06/08/2015

A little more ?





MessageSujet: Re: "On ne se dévoile à soi-même qu'une fois confronté à la vérité". Rachel E. Dare Jeu 5 Nov - 20:22




Bravo chère humaine, tu es validée !



N'ai crainte petite humaine, il n'y a que les monstres qui mordent !
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Proud to be me.

Want to know who I am ?

A little more ?





MessageSujet: Re: "On ne se dévoile à soi-même qu'une fois confronté à la vérité". Rachel E. Dare

Revenir en haut Aller en bas

"On ne se dévoile à soi-même qu'une fois confronté à la vérité". Rachel E. Dare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Char à voile grot pour gorkamorka
» le retour de la marine à voile
» Ondulant sous le vent... [1st entraînement, Nuage de Voile]
» Le Voile Bleu
» Voile Miroir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anaklusmos :: Archives :: Memories-